Retour à la liste des articles Publié le : 11 novembre 2016
pret personnel etudiant

Poursuivre les études dans un établissement supérieur requiert beaucoup de dépenses que les parents ne peuvent pas forcément payer. C’est dans ce cadre que s’inscrit le prêt personnel pour étudiant. Si vous êtes un étudiant et que vous êtes à la recherche d’une solution de financement efficace pour financer vos frais d’inscription, vos loyers ainsi que votre équipement, cet article est pour vous.

Prêt personnel pour étudiant, comment l’obtenir ?

Il faut être étudiant pour bénéficier d’un prêt étudiant. Pour cela, vous êtes dans l’obligation de prouver votre statut d’étudiant par le biais d’une attestation octroyée par votre université ou tout simplement via une carte d’étudiant. Vous devez également être majeur et avoir 30 ans au maximum afin de mettre toutes les chances de votre côté lors de la demande auprès de votre établissement de crédit. Cependant, certaines banques aident aussi les personnes de plus de 30 ans qui retournent sur les bancs de l’école. En général, les banques accordent uniquement de crédits à leurs membres. De ce fait, pensez à en devenir un avant de déposer votre dossier de demande de pret personnel pour étudiant.

Tout savoir sur ce genre de prêt

Sachez avant tout que vous devez négocier la durée de remboursement, les mensualités ainsi que les éventuels frais de dossier au moment de la signature du contrat dans le but de bénéficier de la meilleure offre possible. En 2016, le taux d’intérêt pour le prêt personnel pour étudiant est presque le même que le pret personnel classique et oscille entre 0,90 % et 3,5 %. Des banques offrent même des crédits à taux 0 % pour les étudiants à la recherche de petits financements. Quant au montant donné, cela tourne autour de 760 à 45 000 euros en général, mais en moyenne, la plupart des étudiants demandent 15 000 euros seulement.

Le prêt étudiant garanti par l’État

Depuis le mois d’octobre 2008, l’État a passé un accord avec quelques établissements pour donner un accès plus facile aux prêts pour les étudiants. Dans ce cas, vous devez avoir 28 ans ou moins et demander 15 000 euros maximums, sans apport de votre part. En cas de difficulté de paiement, l’État s’engage à payer 70 % du prêt contre 30 % à la charge de votre banque. Les établissements concernés sont CIC, Banque Populaire, Caisse d’Epargne, Société Générale et Crédit Mutuel.